samedi 10 septembre 2016

Prolongation de l'ironie





Un bout de cette lecture, hier soir à la Compagnie (Marseille), avec François Rossi, batterie, pour vous en donner une idée. Il faisait extrêmement chaud, ce qui ajoutait encore à l'intimité du moment (s'il en était besoin). C'était pour moi un régal d'entendre un musicien prolonger mes pages — d'ailleurs L'ironie s'achève l'année de sa naissance, 1982 : c'était écrit. 



2 commentaires:

fayçal a dit…

Impressionnant, il joue incroyablement bien ce batteur : atmosphères... ou l'ironie du son. C'est très beau, Dada

Didier da Silva a dit…

Merci mon ami ! Oui, c'était une belle rencontre — une façon de sortir de moi-même dans tous les sens du terme !