jeudi 27 octobre 2016

Délicatesses gélatineuses





"Trois minutes, pas une de plus : Achab ne se voit pas faire le tour du monde accroché à Moby Dick, retenir sa respiration, respirer en urgence chaque fois qu'elle daigne rejoindre la surface, puis à nouveau se boucher le nez et se nourrir de ce qu'il trouve, des invertébrés, des délicatesses gélatineuses — jamais, croix de bois, croix de fer, il ne s'est rêvé un avenir de pendentif fixé, mais lâchement, aux flancs de la baleine, pour faire joli : il préfère la séparation." 

Pierre Senges, Achab (séquelles), 2015


Aucun commentaire: